Réparation d'une partition ext2 ext3

From CGSecurity
Jump to: navigation, search

En.png English De.png Deutsch Es.png Español Fr.png Français It.png Italiano


Si le superbloc primaire de ext2/ext3 est endommagé, le système de fichier ne peut pas être monté et donc les fichiers sont inaccessibles.

Si le superbloc principal est corrompu, fsck va rechercher un superbloc alternatif mais il peut échouer à en trouver un. L'emplacement d'un superbloc est dépendant de la taille des blocs de données du système de fichier et comme cette information est stockée dans le superbloc que l'on recherche, il n'est pas évident de la trouver.

Pour rechercher un superbloc alternatif, dans le menu Advanced de TestDisk, sélectionnez la partition et choisissez Superblock.

Le superbloc contient toutes les informations sur la configuration du système de fichier. La copie principale du superbloc est stockée à un offset de 1024 octets depuis le début de la partition et est essentiel pour monter le système de fichier. Comme ce superbloc est critique, des copies sont stockées dans les groupes de blocs le long du système de fichier. La première version d'ext2 (version 0) stocke une copie au début de chaque groupe de bloc. Au final, beaucoup d'espace était ainsi utilisé, les versions suivantes ont réduit ce nombre de sauvegarde en stockant une copie uniquement dans certains groupes spécifiques, c'est l'option sparse superblock. Les groupes choisis sont les groupes 0, 1 et les multiples de 3, 5 et 7.

Ensuite, fsck peut réparer le système de fichier:

  • partition EXT2: fsck.ext2 -p -b block -B blocksize device
  • partition EXT3: fsck.ext3 -p -b block -B blocksize device

Retour à Exécuter TestDisk